body & healthy, vegetarisme

Végétarisme ~ La transition

Hola !!

Je profite du peu de temps que j’ai pour vous écrire un petit article ce soir. Je viens de reprendre les cours et il va m’être de plus en plus difficile de vous faire des articles réguliers alors je vais essayer d’optimiser mon temps.

Aujourd’hui, je vais revenir avec vous sur la transition vers le végétarisme et je vais vous donner mes quelques conseils pour éviter de faire les mêmes erreurs que moi !

***

I- N’écoutez pas tout ce qu’on vous dit

Tout d’abord cassons les mythes avec cette image :

Afficher l’image source( lien image ici )

Voilà, la dessus vous avez tout un tas d’informations. Le régime végétarien ne pose pas de problèmes pour la santé. Pas plus qu’un autre mode d’alimentation « classique », il est même bénéfique. Je ne vais pas commencer à lancer la polémique sur le veganisme, bon ou pas bon, je ne suis pas nutritionniste ni médecin, alors je vous laisse à vos avis. Mais concernant le végétarisme, je vais être assez catégorique. Et pourtant… Si vous saviez le nombre de recommandations qu’on m’a faite quand j’ai choisi de devenir végétarienne. On m’a mise en garde sur les protéines, sur les vitamines B et D, sur tout un tas d’autres choses… Alors qu’avant que je ne revois mon alimentation, je pouvais m’enfiler 2 paquets de kinder bueno dans la journée, une baguette de pain entière et un batonnet de saucisson, et PERSONNE ne m’a jamais dit de faire attention à ce que je mangeais. Et là c’est mon petit coup de gueule. Je suis désolée, mais ne choisissait pas un mode d’alimentation sur des on-dit, c’est stupide. Vous savez pourquoi vous faites ce choix, assumez-le et n’écoutez pas tout ce qu’on va vous dire, toutes les mises en gardes des gens old-school, qui paniquent dès qu’on bouscule leurs petits codes. Voilà, c’est dit, poursuivons.

II- On se renseigne

 

Eh oui, il va falloir y passer. Alors passer au végétarisme est beaucoup plus simple que passer au végétalisme, ça n’a pour ainsi dire presque rien à voir. Un végétalien doit penser à beaucoup plus de choses qu’un végétarien mais sur le principe, c’est la même. Il va falloir s’intéresser à la nutrition. Pas forcément apprendre tous les codes, tous les mécanismes… Pas la peine de vous prendre la tête non plus ! Mais oui effectivement, même si ça ne sert à rien de paniquer, il faut rester curieux. Vous allez entendre parler de protéines, de vitamines B12, de calcium, de fer, de tout un tas d’hormones pas si utiles à connaitre que ça. Vous allez découvrir les bienfaits, mais aussi les potentiels ( j’insiste sur ce terme ) risques qu’engendrent votre nouvelle alimentation. Et il va falloir apprendre à compenser ces choses qu’autrefois vous trouviez dans la viande et le poisson, et si végétalisme, le fromage et le lait. Il va falloir substituer, et pour faire ça, il faut avoir un minimum de connaissances. Mais très sincèrement, ces recherches sont vraiment passionnantes. Moi j’ai adoré apprendre tout ça. Si bien que j’ai failli partir en DUT diététique ! ( bon j’ai vite laissé tomber mais quand même haha ^^ )

Afficher l’image source
III- On remplace !!

C’est la suite logique du conseil précédent. On remplace ! J’insiste dessus parce que c’est l’erreur que moi j’ai faite. Ayant été dégoutée de la viande et du poisson suite à une expérience en SVT, j’ai annoncé du jour au jour que je ne voulais plus en manger. Mes parents, en pensant que ce ne serait qu’une passe, n’ont pas chercher plus que ça. Sauf que voilà, du jour au lendemain j’ai supprimé une part majeure de mon alimentation omnivore. La viande occupe une grande place, elle est présente à chaque repas ( + parfois apéro hein je vous vois ^^ ) et la retirer, ça signifie retirer un bon nombre de calories, la majeure partie du fer que vous ingériez, pareil pour la vitamine B12, les oméga pour le poisson… Et si on ne les remplace pas, eh bien ces trous restent vides. Vos besoins initiaux ne sont plus comblés. Et là, fatigue, fragilité, pâleur, perte de cheveux… Tout un tas de choses dont croyez-moi, vous n’avez pas envie.

Afficher l’image source

IV- S’ouvrir à de nouvelles choses

Et bien évidemment, remplacer veut dire découverte ! Vous allez découvrir des mots bizarres comme tofu, soja, seitan, tempeh, houmous, fallafels… Tout ça, c’est végétal ! Et c’est super bon !! N’ayez pas peur de la nouveauté, de la diversité. Ouvrez vous à ces nouveaux produits qui viennent bien souvent d’ailleurs et qui vont embellir vos assiettes et vos gouts. Les épices, les aromates, les légumes colorés et inconnu, les légumineuses, les féculents…. Tout ça c’est génial ! Vous pouvez bien évidemment cuisiner. Il existe tout un tas de recettes. Mais vous pouvez aussi en trouver de plus en plus en magasins. Je vous mets quelques gammes en dessous ^^ .

Afficher l’image sourceCôté végétal de fleury michon
Afficher l’image sourcecéréal grill végétal

Afficher l’image source
herta Le bon végétal

***

Voilà voilà ! J’espère que ces petits conseils vous aiderons ! Désolée, l’article n’est pas très étoffé, je fais comme je peux, en plus le site lag un peu…

Bizous !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s