écriture, mes écrits

Mille et une histoires

4 ans

C’est l’âge auquel j’ai inventé les premières histoires de mes jouets, l’âge auquel j’ai donné une existence à bien des vies et bien des aventures.

7 ans

C’est l’âge auquel j’ai commencé à jouer aux jeux d’improvisations, les « papa mamans » comme j’aime les appeler, en prenant une nouvelle identité, dans un monde que seuls mes yeux d’enfants pouvaient voir.

10 ans

C’est l’âge auquel j’ai décidé que plus tard, je serai réalisatrice de films, l’âge auquel j’ai écrit mes premiers scénarios, dessiné mes premiers costumes, réalisé mes premières fiches personnages.

13 ans

C’est l’âge auquel j’ai commencé à écrire mon premier roman, l’âge auquel j’ai osé enfin me lancer dans un véritable travail artistique, projet qui n’aboutira cependant pas mais dont tous les traits sont prêts.

18 ans

C’est l’âge que j’ai actuellement.

Et 3

C’est le nombre de roman que j’ai terminé entièrement.

 

Alors que des milliers d’histoires ont déjà traversé mon esprit, parfois de manière fugace, parfois pendant des mois, très peu ont finalement aboutie. Certaines ne le méritaient peut-être pas, trop enfantines, trop fantaisistes… Mais peut-être que d’autres auraient mérité une chance. Et beaucoup sont encore présentes, au fin fond de mon imagination. Tout ce qu’elles attendent, c’est que je leur offre de mon temps, de mon investissement, et que je leur donnent vie.

Si seulement tout était aussi simple. Le problème en tant qu’écrivain, surtout lorsque nous sommes jeunes, est que nous avons bien tendance à les faire passer après bien d’autres choses, plus importantes ou non. J’ai beau vouloir de tout mon cœur que ces histoires trouvent leur âme, je ne m’y attelle pas comme je le devrais, je le sais. Je me laisse bien souvent distraire, d’un fantasme à l’autre, dériver entre ambition et procrastination.

Il faut trouver le temps,

Il faut s’organiser.

Je le dois, ainsi que tous ceux qui désirent écrire un roman un jour.

Je me laisse bien trop souvent hésiter, je me laisse le choix de ne pas écrire. C’est ma faute si mes écrits n’avancent pas. Et c’est à moi de me ressaisir aujourd’hui pour que mes projets continuent. Pour que toutes ces histoires que mon esprit a pris soin de me transmettre au fil des années. Une Légende et Jolie Plume sont deux grandes aventures, j’ai réussi à les terminer, mais elles ne sont que le début d’une grande traversée qui vient seulement de commencer.

Je l’annonce ici, le vrai travail commence. Dans l’ombre de maman… Mon tout nouveau défi.

Parce qu’il faut savoir faire un choix, voilà celui que je fais. Mais je ne renie pas les autres pour autant. Je les garde en moi. Elles font partie de moi. Ce n’est que partie remise.

Et je sais que c’est votre cas à vous aussi. Vous désirez écrire, vous avez des milliers d’histoires à raconter et lorsque vous en commencez une, vous êtes vite rattrapés par une autre. Ne vous inquiétez pas, c’est également mon cas, et c’est certainement celui de tous ceux qui un jour ont écrit. Mais nous devons trouver le moyen de nous accrocher, sans jamais rien renier.

Prenez notes de ce que vous imaginez, ou gardez le bien en vous, mais restez concentrés sur votre projet. Sinon, comme c’est le cas de mon premier roman, toutes nos histoires finiront par stagner, prisonnières entre la feuille et l’esprit. Mais jamais pleinement vivantes. Et c’est bien dommage… Alors qu’elles méritent tant, d’être partagées et découvertes.

La fierté de mettre un point final à un roman, elle est inimaginable. Incroyable, magnifique. La joie de la correction, du travail, du peaufinage. Le bonheur du partage. La peur de l’envoi à la maison d’édition. Le cœur qui explose quand notre texte est accepté, qu’on apprend qu’il va être publié. Il n’y a qu’un seul moyen pour pouvoir ressentir ça un jour, d’accomplir notre rêve…

Ecrire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s